A-2010/N°08 – Les Balkans d’hier, de nos jours, de demain : recomposition et décomposition !

Depuis plus de 150 ans, les Balkans forment une des zones les plus conflictuelles du monde. D’innombrables conflits y ont opposé des pays de la région entre eux, ainsi que des grandes puissances entre elles. D’où vient cette continuité et cette intensité de la conflictualité balkanique qui se poursuit jusqu’à nos jours ? Les Balkans ne sont pourtant pas détenteurs de grandes richesses comme le Moyen-Orient. (Le Kosovo possède entre autres des réserves de lignite estimées à 15 milliards de tonnes, ce qui en fait le 5e gisement mondial. Albanie possède des réserves entre autre du gaz naturel estimés à 2.7 trillions de m³, de pétrole estimés à 198 million de barils etc.). L’agriculture y a toujours été médiocre et la région dans son ensemble est peu industrialisée ; les échanges commerciaux, quant à eux, ont toujours été faibles. À l’évidence, la conflictualité balkanique ne prend pas son origine et sa source dans l’économie. Une autre cause pourrait être prise en considération : la présence continuelle, sur un espace limité, de peuples divers qui ne s’entendent pas, mais il existe beaucoup de régions dans le monde où des peuples ne s’entendent pas en raison de leurs différences nationales ou religieuses.


par Ndue Belushi

Cette entrée a été publiée dans Analyses et études 2010, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>