A-2010/N°04 – Santos sur les traces d’Uribe : de bon augure pour le peuple colombien ?

Après deux mandats présidentiels, le chef d’Etat colombien Alvaro Uribe Velez a cédé sa place le 7 août 2010 à celui qui a été son ministre de la défense pendant 3 années, Juan Manuel Santos. Ce dernier a en effet été élu le 20 juin à 69,05 % des voix. Si la venue d’un nouvel homme à la tête de l’Etat peut être synonyme de changement, ici il n’en est rien. Fervent admirateur de la politique d’Uribe, Santos a décidé de marcher sur les pas de son prédécesseur et de continuer à promouvoir la politique dite de sécurité démocratique. Ceci au grand bonheur du président sortant. Mais la perspective de la continuation de la politique Uribiste est-elle vraiment de bon augure pour le peuple colombien et les relations internationales ?


par Harmony vander Straeten

Cette entrée a été publiée dans Analyses et études 2010, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>